Accueil » Infos défiscalisation » Immobilier défiscalisation Duflot

Immobilier défiscalisation Duflot

Le dispositif d'encouragement fiscal lié à l'immobilier concernant l'investissement locatif venant remplacer le Scellier a pour but de proposer de belles occasions aux financiers, mais cela si la clause d'une évaluation juste du marché est respectée.  

Le procédé Duflot qui a pour but de booster le marché immobilier du neuf, tout en encadrant le mécanisme en plafonnant le montant des loyers et les critères de ressources pour les locataires, mais offrant une réduction fiscale aux propriétaires. Le dispositif Duflot offre une réduction d'impôt de 18% du montant de l'investissement.

Basé sur le même plafond que le Scellier, soit 300K€ de valeur vénale, ce qui le rend plus intéressant que le dispositif Scellier qui était de 13%. De plus, la méthode Duflot apporte une touche environnementale en imposant à tous les projets de répondre à la norme BBC (Bien à basse consommation d'énergie).

Les bâtiments sous le régime Duflot ont l'avantage d'avoir l'obligation de répondre aux normes de consommation d'énergie, offrant une barrière contre le risque d'une forte baisse de la valeur du bien. Les secteurs géographiques sont optimisés grâce aux choix de zones à forte demande locative, ce qui offre une sécurité en terme d'occupation du bien par un locataire et ainsi éviter les vacances locatives (innocupation du bien).

Le montant des loyers moins élevés (-20%) perçus par les investisseurs est très nettement compensé par une réduction d'impôts de 18% (soit 5% supérieur à l'investissement Scellier) sur une durée d'échelonnement de 9 ans.


Pour permettre l'acquisition du bien immobilier, une simulation de crédit immobilier est nécessaire pour définir l'éligibilté de l'investisseur, afin d'évaluer sa capacité de remboursement. Malgré un mécanisme permettant un autofinancement de l'immeuble, grâce aux loyers versés par le locataire, la banque s'assure que l'emprunteur est l'assise financière pour faire face à son emprunt et aux charges de propriétés si les loyers venaient à ne pas être payés par le locataire.