Accueil » Infos défiscalisation » Budget foyer fiscal

Budget foyer fiscal

Optimiser son budget grâce à la défiscalisation du foyer fiscal pour une réduction des impôts et l'étude d'un remboursement anticipé des crédits en cours pour payer moins d'intérêt.

De nombreux dispositifs offrent aux particuliers la possibilité de pouvoir réduire son taux d'imposition et de mener une gestion intelligente du budget dont l'objectif est de saisir les opportunités afin de payer moins.

La gestion des crédits

Effectivement l'argent prêté n'est pas gratuit, les intérêts sur le capital emprunté qui sont calculés en fonction du taux appliqué par le prêteur font le coût global de votre créditen y incluant les couvertures assurances créditS. Selon l'épargne constituée et la durée restante de l'emprunt, il peut être judicieux de procéder à un remboursement anticipé du capital restant dû afin de faire des économies sur le montant des intérêts versés à la banque.

Il faut noté que c 'est durant les premières années d'un crédit qu'il peut être intérressant de procéder à un remboursement par anticipation, quand une grande partie des mensualités est conscarée au paiement des intérêts. En fin de vie du crédit le versement des échénaces est consacré au remboursement du capital.

Si il y a une accumulation de crédits contractés pour diverss raisons et que le cumul des échéances pèsent trop lourd sur la gestion de votre budget, alors il est intéressant de faire une étude préalable de rachat de crédits pour dégager du pouvoir d'achat et permettre de se constituer une trésorerie à travers la mise en place d'une épargne programmée. 

Détacher ou pas son enfant du foyer fiscal ?

Est-il judicueux de rattacher un enfant majeur au foyer fiscal ou pas?

Il s'agit du quotient familial qui est revu à la baisse pour 2014 sur les revenu 2013 à , effectivement la demie part fiscale est à plafonnée à 1500 € contre 2000 € aupravant.

Si un enfant est âgé de moins de 25 ans et qu'il est étudiant, alors la loi autorise les parents à le rattaché au foyer fiscal. De ce fait 1/2 part supplémentaire est attribuée et 1 part entière à partir du troisième enfant. A l'inverse, si les parents ne rattache pas leur enfant au foyer fiscal, alors ils ont le droit de lui verser une aide sous forme de pension qui porra être déduite du revenu.

Une pension plafonnée à 5698 € par an destinée à répondre aux besoins de la vie courante (nourriture et habillements, mais aussi les frais de santé...). Dans le cas ou l'enfant est hébergé chez ses parents, ils peuvent déduire automatiquement un forfait de 3359 € sans avoir à justifier de dépenses.